Espace Presse

Mensuel : CROSS ASSET INVESTMENT STRATEGY - Juillet/Août 2021

Paris, France,

Bonjour,

Le CROSS ASSET INVESTMENT STRATEGY du mois de Juillet/Août vient de paraître. Vous trouverez dans cette nouvelle édition :

  • Les vues des CIO : Le calme en surface cache de forts courants de fond

Les grandes économies se trouvent à des stades différents de leur cheminement vers une accélération maximale, mais la hausse des prix semble être un dénominateur commun. Si pour l’instant les marchés ont adhéré au discours de la Fed sur l’inflation temporaire, tout repli des prévisions d’inflation à long terme pourrait obliger la Fed à agir de manière agressive. Dans ce contexte, nous maintenons notre position neutre sur les actifs à risque puisque les marchés devraient rester dans un schéma d’attente. En ce qui concerne les titres du Trésor américain, les investisseurs doivent rester prudents, mais actifs, car les rendements à long terme sont orientés à la hausse. Dans l’ensemble, ce n’est pas le moment de se reposer sur ses lauriers ou de prendre des décisions directionnelles fortes.

  • Le thème du mois : Économies développées : les politiques monétaires à la croisée des chemins 

Les banques centrales ont mis en place des politiques monétaires ultra-accommodantes pour soutenir les économies pendant la crise du Covid. La forte reprise qui se dessine dans les économies développées devrait permettre une réduction progressive du soutien monétaire. Élément stratégique des conditions financières mondiales, la normalisation de la politique monétaire de la Fed retient toute l'attention. Dans les économies développées, le rebond de l’activité économique devrait permettre aux banques centrales de réduire progressivement leurs programmes d’achat d’actifs dans un premier temps, puis de relever leurs taux.

Marchés émergents : normalisation de la politique monétaire

Les conditions de la politique monétaire dans les marchés émergents sont encore résolument accommodantes. Les facteurs intérieurs tels que l’inflation et, dans certains cas, un fort rebond économique poussent les banques centrales des pays émergents à normaliser leur politique monétaire. Le durcissement des conditions financières mondiales devrait déclencher une normalisation plus rapide et plus généralisée.

  • Les thématiques :

Obligations européennes : la dynamique de l’offre et de la demande des obligations d’État européennes devrait s’améliorer au S2 2021

Les émissions nettes d’obligations d’État de l’UEM des 10, nettes des achats d’actifs de la BCE, devraient être négatives au S2 cette année pour trois grandes raisons : 1) les émissions d’obligations d’État sont concentrées au S1, 2) environ 60 % des remboursements annuels d’obligations restent à venir, et 3) les achats d’actifs de la BCE devraient rester élevés. Le marché de la dette supranationale continuera de croître à un rythme soutenu, sous l’impulsion du financement du plan NGEU de l’UE, et suite aux émissions d’obligations SURE au S1, la BCE étant susceptible de continuer à offrir un soutien dans ce segment également.

Le coût de l’autosuffisance

La perturbation des chaînes d’approvisionnement mondiales a été un signal d’alarme pour l’Union européenne. Depuis des années, le principe d’un marché unique, ouvert et libre a conduit à un transfert massif de la production industrielle et à son externalisation, principalement vers l’Asie. La crise Covid-19 a montré que la dépendance de l’Europe était supérieure à ce qu’imaginaient la plupart des dirigeants politiques et des décideurs, et aurait pu entraîner des perturbations plus importantes, avec des conséquences fatales dans certains secteurs. Il est devenu crucial d’assurer, au minimum, une forme d’autosuffisance sur les produits essentiels ; mais le coût de l’indépendance pourrait s’avérer beaucoup plus élevé que prévu.

Les difficultés démographiques de la Chine

Les derniers résultats du recensement indiquent que la population de la Chine vieillit plus rapidement que prévu, incitant Pékin à assouplir le contrôle des naissances et à adopter une politique des trois enfants. Conscients des difficulté

  • Scénarios de marché & Risques
  • Contexte macroéconomique

Je reste à votre disposition pour tout complément d'information et vous souhaite une bonne fin de journée.

Bien cordialement,

Experts
Contact
Document
download.success
Malheureusement, il semble que nous ayons eu un petit soucis technique. Pouvez-vous retenter votre chance ?
À propos de Amundi

Premier gérant d’actifs européen parmi les 10 premiers acteurs mondiaux[1], Amundi propose à ses 100 millions de clients - particuliers, institutionnels et entreprises - une gamme complète de solutions d’épargne et d’investissement en gestion active et passive, en actifs traditionnels ou réels.

Ses six plateformes de gestion internationales[2], sa capacité de recherche financière et extra-financière, ainsi que son engagement de longue date dans l’investissement responsable en font un acteur de référence dans le paysage de la gestion d’actifs.

Les clients d’Amundi bénéficient de l’expertise et des conseils de 4 800 professionnels dans plus de 35 pays. Filiale du groupe Crédit Agricole, Amundi est cotée en Bourse et gère aujourd’hui près de 1 800 milliards d’euros d’encours[3].

Amundi, un partenaire de confiance qui agit chaque jour dans l’intérêt de ses clients et de la société.

www.amundi.com    

Footnotes

 

  1. [1] Source : IPE « Top 500 Asset Managers » publié en juin 2021 sur la base des encours sous gestion au 31/12/2020
  2. [2] Boston, Dublin, Londres, Milan, Paris et Tokyo
  3. [3] Données Amundi au 30/06/2021

Une question, un besoin spécifique ?

Sites internet Amundi