Espace Presse

IFC et Amundi lancent le plus grand fonds d’obligations vertes

Paris, France, 16/03/2018,  par Amundi

IFC, membre du Groupe de la Banque Mondiale, et Amundi, leader européen de la gestion d’actifs, annoncent le lancement du plus grand fonds d’obligations vertes émises sur les marchés émergents, Amundi Planet Emerging Green One (EGO). Avec un encours de 1,42 milliards de dollars, ce fonds prévoit d’investir près de 2 milliards de dollars dans des obligations vertes dans les pays émergents durant sa durée de vie. Avec un engagement de 256 millions de dollars, IFC est le plus grand investisseur dans le fonds qui vise à financer des projets focalisés sur le changement climatique dans les pays émergents.

Le lancement d’Amundi Planet EGO marque l’aboutissement d’une campagne de levée de fonds réussie, rassemblant un large panel d’investisseurs institutionnels diversifiés à travers l’Europe et le Moyen-Orient. De par son échéance à long terme et sa grande taille, ce fonds, de droit luxembourgeois, devrait permettre d’accroître fortement l’ampleur et le rythme des financements de projets climatiques dans les marchés émergents en attirant d’importants capitaux d’investisseurs internationaux et ainsi favoriser la création de nouveaux marchés.

Yves Perrier, Directeur Général d’Amundi déclare : « Ce partenariat stratégique avec IFC constitue une nouvelle illustration du rôle innovant et pionnier qu’Amundi souhaite jouer dans la finance verte. Combinant l’expertise d’investissement dans la dette de marchés émergents d’Amundi et son engagement ESG avec les capacités uniques de IFC dans les pays émergents, Amundi Planet est un exemple sans pareil du potentiel que des partenariats publics-privés peuvent apporter aux investisseurs et à la société ».

Philippe Le Houérou, Directeur Général d’IFC, ajoute : « Ces dernières années, le marché mondial des obligations vertes s’est rapidement développé, atteignant plus de 155 milliard de dollars en 2017, mais peu d’obligations de ce type ont été émises par des banques dans les pays en développement. IFC et Amundi espèrent que ce nouveau fonds encouragera plus d’institutions financières locales à émettre des obligations vertes, en soutenant le développement de marchés locaux et en augmentant la demande mondiale pour ce type d’actifs. »

Amundi Planet EGO est le premier de son genre à adopter une approche intégrée en investissant dans des obligations vertes de pays émergents tout en favorisant la création d’un marché d’obligations vertes de qualité par la mise en place de mesures d’accompagnement des émetteurs. Un programme d’assistance technique géré par IFC avec une subvention initiale de 7,5 millions de dollars émanant du SECO (Secrétariat d’Etat à l’économie suisse) aidera en effet à la création de nouveaux marchés pour le financement climatique en développant des standards d’obligations vertes et en proposant des programmes de formation pour les institutions financières cibles. Cela facilitera l’adoption par ces dernières des « Green Bond Principles » et des meilleures pratiques internationales.

Plusieurs grands fonds de pension (Alecta, AP3, AP4, APK Pensionkasse, APK Vorsorgekasse AG, ERAFP, MP Pension), compagnies d’assurances (Crédit Agricole Assurances, LocalTapiola General Mutual Insurance Company, LocalTapiola Mutual Life Insurance Company), gestionnaires d’actifs,  banques de développement international, et autres institutions ont manifesté un grand intérêt pour ce projet de finance verte et leur engagement démontre l’appétit croissant des investisseurs pour l’investissement climatique.

La participation d’IFC en tant qu’investisseur de référence, ainsi que celle d’autres entités de financement du développement telles que la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BRED), la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et Proparco, confirment le consensus existant pour les initiatives de financement vert axées sur la lutte contre le changement climatique et confortent l’ambition du fonds d’établir des normes exigeantes pour les obligations vertes des marchés émergents.

« La BEI est très fière de devenir un investisseur de référence du premier fonds d’obligations vertes des marchés émergents avec une participation de 100 millions de dollars», a commenté Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI. « Cette nouvelle initiative exaltante va transformer les investissements durables dans les pays les plus vulnérables aux changements climatiques et permettre à des institutions financières locales d’émettre des obligations vertes. Par son intervention, la BEI contribuera à accélérer la transition des marchés émergents vers une économie verte, tout en soutenant la croissance et l’emploi. La banque de l’UE reste déterminée à mobiliser des investisseurs privés et à financer des projets aux fins des Objectifs de développement durable et de l’Accord de Paris sur le climat conclu à l’issue de la COP 21. »

Sir Suma Chakrabarti, Président de la BERD, a déclaré : « Avec environ 500 millions de dollars américains d'émissions par les institutions financières du secteur privé à ce jour, les marchés de capitaux verts dans les pays d'opérations de la BERD sont encore à un stade naissant. Ce nouveau fonds devrait contribuer à étendre considérablement la disponibilité de financements verts dans les régions où la BERD est présente, sensibiliser les investisseurs locaux aux investissements verts et soutenir les institutions financières locales dans l'émission d'obligations vertes adhérant aux Green Bond Principles. »

Gregory Clemente, PDG de Proparco: «Amundi Planet EGO est une initiative exemplaire car il capitalise à la fois sur les expertises fortes et complémentaires d'IFC et d'Amundi en matière de finance climat pour soutenir la transition verte dans les pays émergents et en développement. Proparco est fier d'être le plus grand contributeur de la tranche mezzanine Amundi Planet EGO. L'investissement d’IFC dans la tranche junior et l'investissement de Proparco dans la tranche mezzanine ont en effet catalysé les investissements des investisseurs institutionnels moins familiers des pays émergents et en développement, créant ainsi le plus important fonds de financement climatique sur ces marchés. »

Afin que le fonds puisse devenir, via sa politique ESG, la référence du marché en termes d’exigences environnementales et sociales, un comité scientifique composé d’experts de la finance verte issus d’institutions de développement a été mis en place pour conseiller Amundi en tant que gérant du fonds. La politique ESG du fonds reflète les Standards de Performance 2012 d’IFC et les « Activités Exclues » par IFC.

La signature de l’Accord de Paris sur le Climat créé des opportunités d’investissement significatives. Une étude récente d’IFC portant sur 21 pays émergents, recense près de 23 trillions de dollars d’opportunités d’investissements d’ici 2030 en lien avec la lutte contre le dérèglement climatique.

Cette transaction illustre l’engagement d’IFC d’augmenter ses investissements climatiques sur compte propre de 28 % et de mobiliser d’ici 2020 13 milliard de dollars annuels supplémentaires en financement privé ; elle, témoigne également de l’ambition d’Amundi de soutenir la finance durable et d’affirmer sa position de leader en apportant des solutions d’investissement vert attractives aux investisseurs sur toutes les classes d’actifs.

Organisation sœur de la Banque mondiale et membre du Groupe de la Banque mondiale, IFC (Société financière internationale) est la plus importante institution mondiale d'aide au développement dont les activités sont dédiées au secteur privé dans les marchés émergents. Elle collabore avec plus de 2 000 entreprises à travers le monde et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d’opportunités dans les régions les plus difficiles du monde. Au titre de l’exercice 2017, IFC a fourni un montant record de 19,3 milliards de dollars de financements à long terme, en mobilisant la force du secteur privé pour contribuer à mettre fin à la pauvreté et promouvoir une prospérité partagée dans les pays en développement. Pour de plus amples informations, consulter le site www.ifc.org.

 

Expert
Contact
Document
download.success
Malheureusement, il semble que nous ayons eu un petit soucis technique. Pouvez-vous retenter votre chance ?
À propos de Amundi

Amundi est le premier asset manager européen en termes d’actifs sous gestion, et se classe dans le top 10 mondial[1]. Le Groupe gère plus de 1 470 milliards[2] d’euros et compte six plateformes de gestion principales[3]. Amundi offre à ses clients d’Europe, d’Asie Pacifique, du Moyen-Orient et des Amériques une large gamme d’expertises et de solutions d’investissement en gestion active, passive et en actifs réels et alternatifs. Les clients d’Amundi ont également accès à une offre complète d’outils et de services. Ayant son siège social à Paris et cotée en Bourse depuis novembre 2015, Amundi est le premier Groupe de gestion d’actifs européen en termes de capitalisation boursière[4].

Grâce à ses capacités de recherche uniques et au talent de près de 4 500 collaborateurs et experts des marchés, basés dans 37 pays, Amundi fournit aux particuliers, aux clientèles institutionnelles et corporate des solutions d’épargne et d'investissement innovantes pour répondre à leurs besoins, objectifs de rendement et profils de risque spécifiques.

 

Amundi. La confiance, ça se mérite.

Rendez-vous sur www.amundi.com pour plus d’informations ou pour trouver l’équipe Amundi proche de vous.

[1] Source : IPE « Top 400 asset managers » publié en juin 2018 sur la base des encours sous gestion à décembre 2017.

[2] Données Amundi au 30/09/2018

[3] Plateformes de gestion : Boston, Dublin, Londres, Milan, Paris et Tokyo

[4] Capitalisation boursière au 30/09/2018

Une question, un besoin spécifique ?

Sites internet Amundi